La plaisante sagesse lyonnaise

Les Lyonnais sont un peuple intelligent et profond. Un héritage de notre histoire commerçantes et spirituelles. Ce qu’on appelle la « plaisante sagesse lyonnaise » a donné vie à de nombreuses maximes et réflexions très en vogue il y a quelques siècles de cela. En 1920, Catherin Bugnard, secrétaire perpétuel (le même nom se transmet à tous ses successeurs) de l’Académie des Pierres-Plantées (société défendant la culture lyonnaise, succédant à l’Académie du Gourguillon) rassemble en un recueil toutes les maximes qu’il a pu en un petit livre : La plaisante sagesse lyonnaise. Ces maximes illustrent bien le caractère lyonnais et son esprit. Je vous invite vivement à l’acquérir pour perpétuer cette héritage unique. En privilégiant, si possible, les petites librairies indépendantes. Je vous mets quelques maximes :

– Méfie-toi des gones que savent faire rien de rien, ils sont capables de tout.

– Quand on est amoureux, ça n’a qu’un temps. Quand on est bête, c’est pour toujours.

– Entre les bêtes et les gens, y a bien souvent que le baptême que fait la différence.

– Celui qui se vante le plus, il ne peut souvent que le moins.

– Au Paradis, on sera si heureux, si heureux, que l’éternité sera bien vite passé.

– Quand on n’a besoin de rien, tout le monde sont à votre service.

– Vaut mieux avoir compris qu’avoir appris.

– Le bon sens a beau courir les rues, personne lui court après.

GE DIGITAL CAMERA

La plaisante sagesse lyonnaise – Catherin Bugnard

Publicités