La dérive de l’anti-racisme

Je viens d’être banni pour un mois du forum de l’OL pour… propos racistes ! Il faut vraiment être stupide pour juger mes propos de racistes alors que je dis que le système social français bénéficie à tous, qu’on soit Français ou étranger. Je ne tolère pas que mon honneur soit attaqué de cette façon ! Je dénonce simplement la cristallisation des accusations de racisme à l’encontre des Français.

  • On cherche à faire croire que les Français sont plus racistes que d’autres. C’est faut car le racisme existe malheureusement de partout. Y compris chez les étrangers. Personne n’est épargné par ce mal. Aucune ethnie, aucun pays. Pas besoin de preuves pour l’appuyer. Pourquoi alors toujours viser les Français ? N’est-ce pas du racisme déguisé ?
  • La France le meilleur système social du monde (derrière la Belgique) et chaque Français, quelle que soient ses origines, peut en bénéficier. Comment l’accuser de racisme ? Comment ne parler que de racisme en oubliant ce que la France a fait ? N’est-ce pas du racisme déguisé ?

Ces éléments font que l’obsession pour le racisme (réel ou supposé) donne l’impression de n’être qu’un prétexte au racisme anti-Français. C’est lassant. Il ne faut pas toujours voir le mal du même côté. On ne combat pas le racisme par une autre forme de racisme.

Si les associations de lutte contre le racisme s’occupaient réellement de toutes les formes de racismes, les gens seraient moins blessés, davantage rassurés, et les partis populistes plus en retrait. Bref, nous serions bien plus tranquilles. Mais voilà, on préfère laisser perdurer le problème pour s’en servir comme prétexte pour différents partis lors des élections… Racisme et politique sont toujours allés de pair.

Cet aveuglement est incroyable. Bien que je regrette toutes ces affaires autour de Benzema, il s’est mis lui-même en mauvaise posture. Depuis Knysna, les gens sont très épidermiques sur les questions de comportements, et Benzema payer ses indélicatesses. Parler de racisme est une esquive plutôt lâche. Occulter une partie de la réalité pour garder que ce qui nous arrange est intolérable en ce qui concerne des questions de société aussi sensibles. Quoi qu’il en soit, je ne tolère pas d’être traité de raciste, je mets simplement les choses en ordre. On peut parler de racisme, mais faire une fixette sur une seule de ces formes peut servir une autre forme de racisme.

Publicités