Un meilleur hymne pour la France ?

Je ne tiens pas à faire de politique, mais voilà, il faut aussi connaître l’Histoire pour être cohérent avec soi-même. L’hymne national actuel est souvent chanté par les supporters lyonnais lors des matchs de l’Olympique Lyonnais. Et aussi après les périodes d’attentats, comme un appel à la liberté. Sauf qu’à y regarder de plus près, les paroles de La Marseillaise sont extrêmement violentes. « Qu’un sang impur abreuve nos sillons. » Combattre la violence contre la violence ? Ce n’est pas ce qui incite à l’élévation ni au maintien de la civilisation.

Pourtant, la France aurait pu avoir un hymne plus pacifique tout en gardant cette volonté de lutter contre la tyrannie. En l’occurrence, celle des jacobins qui ont répandu la Terreur et fait énormément de mal à de nombreuses villes dont Lyon. Ce chant protestataire, prisé des fédéralistes et autres anti-jacobins, c’est Le réveil du peuple auquel les jacobins lui opposaient La marseillaise. Le pouvoir central des jacobins a finalement décidé de l’interdire. Chanter l’hymne de ceux qui ont martyrisé notre ville de Lyon est de mon point de vue inconcevable.

D’ailleurs, à la fin du réveil du peuple, les Lyonnais ont ajouté un splendide couplet. Alors pourquoi continuer de chanter l’ancien hymne ? Pourquoi la vision de la France par les adversaires de Lyon serait la seule que nous devrions suivre ? Lyon doit suivre sa propre voie, car elle est, au final, le berceau de l’Europe occidental.

Le réveil du peuple

Peuples Français, peuple de frères,
Peux-tu voir sans frémir d’horreur,
Le crime arborer les bannières
Du carnage et de la terreur ?
Tu souffres qu’une horde atroce
Et d’assassins et de brigands,
Souille par son souffle féroce
Le territoire des vivants.
Quelle est cette lenteur barbare ?
Hâte-toi, peuple souverain,
De rendre aux monstres du Ténare
Tous ces buveurs de sang humain !
Guerre à tous les agents du crime !
Poursuivons-les jusqu’au trépas ;
Partage l’horreur qui m’anime !
Ils ne nous échapperont pas.
Ah ! qu’ils périssent ces infâmes,
Et ces égorgeurs dévorants,
Qui portent au fond de leurs âmes
Le crime et l’amour des tyrans !
Mânes plaintifs de l’innocence,
Apaisez-vous dans vos tombeaux ;
Le jour tardif de la vengeance
Fait enfin pâlir vos bourreaux.
Voyez déjà comme ils frémissent ;
Ils n’osent fuir, les scélérats !
Les traces de sang qu’ils vomissent
Décèleraient bientôt leurs pas.
Oui, nous jurons sur votre tombe,
Par notre pays malheureux,
De ne faire qu’une hécatombe
De ces cannibales affreux.
Représentants d’un peuple juste,
Ô vous ! législateurs humains !
De qui la contenance auguste
Fait trembler nos vils assassins,
Suivez le cours de votre gloire ;
Vos noms, chers à l’humanité,
Volent au temple de mémoire,
Au sein de l’immortalité.

Couplet lyonnais ajouté à la version originale

Cité jadis si florissante,
Antique et superbe Lyon,
En vain une horde sanglante
A juré ta destruction.
La justice enfin te seconde;
Redeviens sous ses étendards
La première ville du monde
Pour le commerce et pour les arts.

 

Ici, vous aurez un aperçu de l’air du chant : https://www.dailymotion.com/video/x2u858w

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s