Faits fascinants sur Lyon

  • Lyon a été capitale des Gaules (territoires correspondant à la France actuelle jusqu’au Rhin) sous le nom « Lugdunum » pendant l’époque romaine. De -27 à 297, soit 323 ans. Tout ce qui venait de Gaule, de Bretagne et de Germanie, transitait par cette ville. Deux empereurs y sont nés : Claude et Caracalla.
  • Napoleon, sur le chemin du retour de l’île d’Elbe, a dit aux Lyonnais : « Lyonnais, je vous aime ! » Napoleon avait beaucoup contribué à relancer l’économie locale après que la ville eut été sévèrement touchée (pertes humaines en milliers) par la révolution et les jacobins. Les Lyonnais le lui avaient bien rendu.
  • Lyon a été une grande ville de la Renaissance, son vieux quartier en est le témoin. Pendant cette période, la ville accueille une « école » de poésie qui a inspiré les Pléiades : l’Ecole de Lyon. Les poètes lyonnais ont la particularité, contrairement à l’habitude qui veut à cette époque de louer dans les œuvres les puissants, de parler d’eux-mêmes et de leurs pairs au sein de leurs poésies. L’Ecole de Lyon est aussi une école de peinture.
  • Lyon est une ville où furent créées quelques inventions. D’abord le bateau à vapeur et la montgolfière, puis le bateau-mouche et le cinématographe.
  • Durant la Révolution, Lyon s’est soulevé contre la Convention (des jacobins centralistes). Les Lyonnais défendaient une idée plus modérée de la République, plus fédéraliste. Il a eu un siège de Lyon en 1793. La bataille a été âpre. Les Lyonnais ont été courageux, mais les jacobins se battaient à 7 contre 1, sans parler des canons. Ensuite, ils ont fait exécuter des milliers de Lyonnais « au nom de la liberté ». C’est pour ça que l’anti-parisiannisme fait partie de la culture lyonnaise. Aujourd’hui une grande partie de la classe politique s’inspire sans vergogne de l’idéologie des jacobins.
  • Lyon a plusieurs titres de capitale : capitale des Gaules – capitale de la gastronomie – capitale de la Résistance – capitale de la soie – capitale des roses – capitale de l’étrange
  • Lyon est une capitale de l’étrange : de nombreuses choses se sont passées dans la ville. Des extraterrestres seraient descendus (depuis un vaisseau spatial) sur la principale place de la ville au IXème Siècle. On a même un réseau de souterrain unique au monde, et dont personne ne sait rien de l’origine. Mais vraiment personne ! C’est dans le vieux Lyon qu’est née la sorcellerie. D’ailleurs aujourd’hui encore, il y des messes noires, des séances, des trucs bizarres. Il arrive que, le soir, on voit des poches sanguines accrochées aux stores.
  • Lyon est la ville de la Fête des Lumières. C’est la première à l’avoir fait. Lors de cette fête, la ville se drape de lumières multicolores. C’est magique. Lyon est la vraie ville-lumière. En quelques jours, ce sont plusieurs millions de visiteurs qui envahissent la ville. Je le jure, ils se marchent dessus littéralement !
  • Lyon rassemble énormément de contrastes, plus que n’importe quelle autre ville. La ville à deux collines. L’une représente la spiritualité (surmontée par une grande basilique), et l’autre représente le travail (un quartier de travailleurs de la soie). Deux fleuves. L’un représente la virilité (avec son courant puissant), l’autre représente la féminité (avec son courant faibles et ses courbes). Deux populations. Une ville bourgeoise, mais avec une très forte population de travailleurs en soie. C’est d’ailleurs une des villes où sont apparues les premières revendications sociales.
  • Le Musée des Confluences, situé à la pointe de la presqu’île de la ville, ressemble à un grand vaisseau spatial, ou à un chasseur furtif.
  • Le Parc de la Tête d’Or est implanté au cœur de la ville. Il compte une des roseraies les plus grandes et variées au monde. Le lac du parc contient une île (l’île du Souvenir) où se trouve un monument aux morts, où sont gravés les noms des disparus.
  • L’écrivain Stefan Zweig a écrit une nouvelle sur les répressions qui ont suivi le Siège de Lyon en 1793. Il y raconte une superbe histoire d’amour entre un homme et sa fiancée que le tribunal révolutionnaire des jacobins va faucher. Une histoire courte mais bouleversante.