La symbolique dantesque du Groupama Stadium

L’architecture du Stade des Lumières n’a pas été dessinée au hasard. Elle répond à une symbolique précise destinée à frapper le subconscient des visiteurs.

La symbolique du Groupama Stadium (Stade des lumières)

Publicités

Le nom du futur stade de l’Olympique Lyonnais

Stade des Lumières. C’est le nom que Gérard Collomb (maire de Lyon) a soufflé à Jean-Michel Aulas (président de l’Olympique Lyonnais) pour le Grand Stade dès 2007 lors de la présentation de la maquette. A cette époque, les rendus visuels montraient un toit transparent et lumineux. Il y a aussi la référence à Lyon, Ville des Lumières. Stade des Lumières lui correspondait impeccablement.

Puis en potassant le sujet, je me suis aperçu qu’il y avait au moins deux autres « Stade des Lumières » : au Portugal, l’Estadio de la Luz, stade du Benfica Lisbonne ; et en Angleterre, le Stadium of Lights, stade de Sunderland. Et le nom du futur stade de l’OL perd de son originalité. Pis encore, il semblerait que le nom n’ait été choisit que pour aspect esthétique et n’ait aucun lien avec la ville ou le stade lui-même. Le nom vidé de son essence parait bien mieux clinquant qu’à l’origine.

Un nom qui me parait meilleur est Stade des Gaules. Il n’y a aucun autre stade nommé ainsi. Ce nom fait référence au titre lyonnais de Capitale des Gaules, et à son époque glorieuse où la ville dominait la France d’alors. Bien plus prestigieux que le simple statut de ville. Quand on citera son nom, Stade des Gaules, on fera automatiquement le lien avec la Capitale des Gaules. Ce nom peut même faire une ressemblance avec Stade des « Goals »…

MàJ : Finalement le naming de notre Stade des Gaules sera probablement Groupama Arena ou Groupama Stadium.

Stadium of Lights, Sunderland

Estadio da Luz, Lisbonne

Stade des Lumières, Lyon